Je participe au fonctionnement d'une Maison des parents pour les familles - GFAOP

Je participe au fonctionnement d’une Maison des parents pour les familles

Un don de : 20,00 € C’est 6,80 € après déduction d'impôt de 66%

Un don de : 30,00 € C’est 10,20 € après déduction d'impôt de 66%

Un don de : 50,00 € C’est 17,00 € après déduction d'impôt de 66%

Un don de : 100,00 € C’est 34,00 € après déduction d'impôt de 66%

Projet : Participer au fonctionnement d’une Maison des parents, espace de vie, proche de l’hôpital où peuvent être accueillies les familles entre les cures de chimiothérapie

Coût moyen de fonctionnement est d’environ 40 000 euros
Objectif : 4 maisons  d’ici 2021 soit 160 000 euros (Kinshasa, Lomé,  Dakar et Marrakech)

À l’hôpital, les conditions de vie sont difficiles, les enfants sont souvent plusieurs par chambre, accompagné d’un parent qui vit sur place, dort à même le sol ou dehors dans le jardin de l’hôpital.

C’est la famille qui doit assurer les repas du patient. Certains enfants restent à l’hôpital entre 2 cures de chimiothérapie (le traitement dure entre 3 mois et 6 mois) car retourner au village est trop loin, trop cher (les services de cancérologie sont installés dans les capitales et nombre d’enfants viennent de régions agricoles isolées).

Afin d’éviter que le service à l’hôpital ne soit surchargé d’enfants, que certains enfants ne puissent pas poursuivre leur traitement faute d’un logement sur place et de permettre que les lits soient mieux utilisés pour les enfants en traitement, le GFAOP veut mettre en place des Maisons des Parents, à l’image des Maisons d’accueil en France.

Ces «Maison des parents», sont des lieux d’accueil indispensables à proximité de chaque unité, compléments non médicalisés du Service d’oncologie pédiatrique, lieux d’hébergement et de convivialité où les enfants peuvent vivre et se reconstruire entre les cures de chimiothérapie.

Les enfants peuvent y retrouvez le plaisir du jeu et oublier un moment leur maladie

La première Maison a été ouverte il y a plus de 20 ans à Rabat, grâce à l’association l’Avenir. Son ouverture a fait chuter le taux d’abandons de traitement de 40% à 4%!

Depuis 4 ans, l’unité d’Abidjan est dotée d’une maison des parents avec le soutien du GFAOP et d’autres associations: Soleterre, la Fondation Lalla Salma et l’association locale AEC.

A Kinshasa, grâce à un partenariat du GFAOP avec l’association AB CFAO, dans quelques mois une  maison sera opérationnelle 

En projet  : Lomé, Ouagadougou, Niamey, Dakar et Marrakech

Travaux de rénovation de la Maison de l’Avenir à Rabat, soutenus par La Fondation Régine Sixt d’aide à l’enfance

Une maison des parents plus grande à Abidjan avec le soutien de la Fondation Lalla Salma et de Soleterre

Les enfants dans la nouvelle maison à Abidjan

Travaux dans la maison des parents de Kinshasa soutenue par AB CFAO

Le 15 février, journée internationale des cancers de l’enfant

je soutiens les enfants malades en Afrique et je fais un don

15fevrier

Le 15 février, journée internationale des cancers de l’enfant

je soutiens les enfants malades en Afrique et je fais un don

15fevrier