Actualités

République Démocratique du Congo. Le programme de formation au Diagnostic précoce déployé à Kinshasa et dans sa région

Formation de 30 médecins-formateurs au diagnostic précoce des cancers de l’enfant à Kinshasa, sous la tutelle du Ministère de la Santé Publique avec le Groupe Franco-Africain d’Oncologie Pédiatrique et le soutien de la Fondation Bristol Myers Squibb

En République Démocratique du Congo, on estime que 4000 à 5000 nouveaux enfants* sont atteints de cancer chaque année. Malheureusement, la mortalité liée au cancer reste très élevée, peu d’enfants son diagnostiqués.

Le service de prise en charge du cancer de l’enfant aux Cliniques Universitaire de Kinshasa reçoit les enfants atteints de cancer venus des différentes provinces du pays, en particulier la ville province de Kinshasa, les provinces du Kongo central, du Kwilu, du Kwango et de Bandundu.

Le constat dans ce service est que les décès imputables aux cancers de l’enfant résultent en grande partie d’un diagnostic tardif mais aussi de manque d’information, de la qualité du diagnostic, des difficultés d’accès au traitement, des abandons de traitement, de la faiblesse des systèmes de santé, et la pauvreté des familles.

Sous la tutelle du ministère de la Santé Publique, un programme de formation au diagnostic précoce, a permis la formation de 30 médecins -formateurs. La formation sera ensuite déployée à l’échelle des provinces d’où les malades proviennent.

Au terme du programme de la formation, plus de 210 professionnels de santé (30 formateurs et 180 prestataires) seront formés (pour la période 2021-2022) pour être en capacité d’identifier les enfants atteints de cancer et les adresser rapidement vers le centre de soins spécialisé.

Une subvention de la Fondation Bristol Myers Squibb finance ce programme de formation ainsi que les autres activités de l’ Institut Jean Lemerle, institut africain de formation en oncologie pédiatrique (IAFOP) du GFAOP

En savoir plus : lire le communiqué de presse

Voir la vidéo de présentation

* Les chiffres d’incidence sont calculés sur la base de 85 nouveaux cas /an/million d’enfants <15 ans, limite basse et 130/million, limite haute prenant en compte les cas non diagnostiqués. https://www.iccp-portal.org/system/files/resources/LivreCancer.pdf